16 HABITUDES DE RICHES A COPIER DES MAINTENANT

L’intelligence, le talent et le charme sont grands, mais le plus souvent ce n’est pas ce qui sépare les plus riches des plus pauvres.

À la place, les différences sont dans nos habitudes de tous les jours. Réalisez-vous que ces activités subconscientes et de seconde nature représentent 40% de nos heures d’éveil ?

Cela signifie que deux minutes sur cinq, toute la journée et tous les jours, nous opérons sur  “le pilote automatique”.

Les habitudes sont des voies neurales stockées dans les ganglions de la base, une masse de tissu de la taille d’une balle de golf au centre de notre cerveau, dans le système limbique.

Cette voie rapide neurale est destinée à économiser l’énergie cérébrale : lorsqu’une habitude est formée et stockée dans cette région, les parties du cerveau impliquées dans une prise de décision plus profonde cessent de participer pleinement à l’activité.

Cependant, nous savons tous qu’il y a de bonnes habitudes et de mauvaises habitudes.

Le fossé entre les habitudes des riches et les habitudes de pauvreté est stupéfiant. Si vous êtes déjà bien nantis, il est probable que vous adhériez déjà à la plupart de ces riches habitudes. Intégrer ceux que vous avez négligés vous poussera plus loin.

Certaines des différences entre les riches et les pauvres sont évidentes, tandis que d’autres sont un peu plus surprenantes. Voici les habitudes des riches les plus importantes que vous pouvez prendre pour atteindre et maintenir votre potentiel de richesse.

Épinglez l’image ci-dessous dans l’un de vos tableaux Pinterest pour toujours l’avoir avec vous au besoin.




 

1. Vivez dans vos moyens.

Les gens riches évitent les dépenses excessives en payant leur avenir en premier. Ils économisent 20% de leur revenu net et vivent sur les 80% restants.

Parmi ceux qui luttent financièrement, presque tous vivent au-dessus de leurs moyens. Ils dépensent plus qu’ils ne gagnent, et leur dette les accable. Si vous voulez mettre fin à vos luttes financières, vous devez prendre l’habitude d’économiser et de budgétiser ce que vous dépensez. Voici quelques moyens judicieux de budgétiser votre salaire net mensuel :

  • Dépensez pas plus de 25 pour cent sur le logement, peu importe si vous possédez ou louez.
  • Ne dépensez pas plus de 15 pour cent pour la nourriture.
  • Limitez les divertissements : bars, films, mini-golf, jusqu’à 10% de vos dépenses. Les vacances ne devraient pas représenter plus de 5% de votre salaire annuel net.
  • Ne dépensez pas plus de 5% sur les prêts automobiles et ne louez jamais.

Quatre-vingt-quatorze pour cent des riches achètent au lieu de louer. Ces gens gardent leurs voitures jusqu’à ce que les roues tombent, faisant très attention le long du chemin pour économiser de l’argent à long terme.

  • Restez loin de l’accumulation de la dette de carte de crédit. Si vous faites cela, c’est un signe clair que vous avez besoin de réduire quelque part.
  • Pensez à l’épargne et aux investissements comme deux choses complètement différentes. Vous ne devriez jamais perdre d’argent sur vos économies. Essayez de stocker six mois de frais de subsistance dans un fonds d’urgence au cas où vous perdez votre emploi ou que votre entreprise ne fasse faillite.

 

2. Ne jouez pas au loto




Parlons du loto : chaque semaine, 77 pour cent de ceux qui luttent financièrement jouent à la loterie. Presque tous ceux qui sont riches jouent avec les chiffres.

Les gens riches ne comptent pas sur la chance aléatoire pour leur richesse. Ils créent leur propre bonne chance. Si vous voulez toujours parier après avoir pris connaissance du risque, utilisez l’argent de votre budget de divertissement. 

 

3. Lisez tous les jours.

La lecture d’informations qui augmenteront vos connaissances sur votre entreprise ou votre carrière vous rendra plus précieux pour vos collègues et vos clients. Parmi les personnes aisées, 88% lisent 30 minutes ou plus chaque jour. Tout aussi important, ils font bon usage de leur temps de lecture :

  • 63 pour cent écoutent des livres audios pendant leur trajet.
  • 79% ont lu du matériel éducatif lié à leur carrière.
  • 55% ont lu pour leur développement personnel.
  • 58% ont lu des biographies de personnes qui ont réussi.
  • 94% suivent l’actualité.
  • 51% ont lu sur l’histoire.
  • 11 % – seulement 11 % – ont lu uniquement à des fins de divertissement.

La raison pour laquelle les gens qui réussissent lisent est de s’améliorer. Cela les sépare de la concurrence. En augmentant leurs connaissances, ils sont en mesure de voir plus d’opportunités, ce qui se traduit par plus d’argent.




Comparativement parlant, seulement une personne sur 50 qui lutte financièrement s’engage dans cette lecture quotidienne d’auto-amélioration, et par conséquent les pauvres ne grandissent pas professionnellement et sont parmi les premiers à être licenciés.

 

4. Passez moins de temps à surfer sur Internet.

Combien de temps perdez-vous devant un écran ? Les deux tiers des personnes fortunées regardent moins d’une heure de télévision par jour et presque autant – 63% – passent moins d’une heure par jour sur Internet, à moins que cela ne soit lié au travail.

Au lieu de cela, ces personnes utilisent leur temps libre consacré au développement personnel, au réseautage, au bénévolat, à des emplois secondaires ou à des entreprises secondaires, ou à la poursuite d’un objectif qui mènera à des récompenses plus tard.

Mais 77 pour cent de ceux qui luttent financièrement passent une heure ou plus par jour à regarder la télévision, et 74 pour cent passent une heure ou plus par jour à utiliser Internet de façon récréative.

 

5. Contrôlez vos émotions.

Toutes les pensées ne doivent pas sortir de votre bouche. Toutes les émotions n’ont pas besoin d’être exprimées. Quand vous dites ce qui vous préoccupe, vous risquez de blesser les autres. Les lèvres lâches sont une habitude pour 69 pour cent de ceux qui luttent financièrement.

À l’inverse, 94% des personnes aisées filtrent leurs émotions. Ils comprennent que laisser les émotions les contrôler peut détruire les relations au travail et à la maison.

Attendez de dire ce que vous avez en tête jusqu’à ce que vous soyez calme et que vous ayez eu le temps d’examiner objectivement la situation.

La peur est peut-être l’émotion négative la plus importante à contrôler. Tout changement, même des changements positifs tels que le mariage ou une promotion, peut susciter des sentiments de peur. Les gens riches ont conditionné leur esprit à surmonter ces pensées, tandis que ceux qui luttent financièrement cèdent à la peur et lui permettent de les retenir.




Que vous ayez peur du changement, que vous commettiez des erreurs, que vous preniez des risques ou simplement que vous échouiez, la conquête de ces émotions consiste à vous pencher un peu jusqu’à ce que vous développiez votre confiance. C’est incroyable combien la confiance aide.

 

6. Réseautage et bénévolat régulier.

Vous construisez des relations précieuses qui peuvent aboutir à un plus grand nombre de clients, ou vous aider à trouver un meilleur emploi si vous passez du temps à serrer des mains et à redonner dans votre communauté.

Près des trois quarts des personnes fortunées travaillent en réseau et font du bénévolat au moins cinq heures par mois. Parmi ceux qui luttent financièrement, seulement un sur dix fait cela.

Un avantage du bénévolat est la compagnie que vous garderez. Très souvent, les conseils d’administration et les comités d’organismes sans but lucratif sont composés de personnes prospères. Développer des relations personnelles avec ces gens se traduira souvent par de futures relations d’affaires.

 

7. Aller au-delà dans le travail et les affaires.

Les personnes qui ont échoué ont le syndrome «ce n’est pas dans mon travail». Par conséquent, on ne leur donne jamais plus de responsabilités et leurs salaires augmentent très peu d’une année à l’autre, s’ils conservent leur emploi.

D’autre part, les personnes riches se rendent inestimables pour leurs employeurs ou leurs clients, écrivant des articles liés à leur industrie, prenant la parole lors d’événements de l’industrie et de réseautage. Les gens qui réussissent travaillent dur pour atteindre les objectifs mutuels de leurs employeurs ou de leurs entreprises.

 

8. Fixer des objectifs, pas des souhaits.




Vous ne pouvez pas contrôler le résultat d’un souhait, mais vous pouvez contrôler le résultat d’un objectif.

Chaque année, 70% des riches poursuivent au moins un objectif majeur. Seulement 3% de ceux qui luttent pour joindre les deux bouts le font.

 

9. Évitez la procrastination.

Les gens qui réussissent comprennent que la procrastination nuit à la qualité ; crée des employeurs, des clients ou des clients insatisfaits ; et endommage d’autres relations non commerciales. Voici cinq stratégies qui vous aideront à éviter la procrastination :

  • Créez des listes de tâches quotidiennes à faire. Ce sont vos objectifs quotidiens. Vous devez compléter 70% ou plus de vos tâches quotidiennes.
  • Avoir un «tous les jours». Ces activités représentent les éléments cruciaux qui vous aideront à vous rapprocher de la réalisation d’un but ou d’un objectif majeur.
  • Définir et communiquer des délais artificiels. Il n’y a rien de mal à finir tôt.
  • Avoir des partenaires de responsabilité. Ce sont des gens avec qui vous faites équipe pour poursuivre un grand objectif. Communiquez avec eux au moins chaque semaine, et assurez-vous qu’ils gardent vos pieds près du feu.
  • Dites une affirmation comme «fais-le maintenant». C’est une technique auto-harcelante. Répétez les mots «faits le maintenant» encore et encore jusqu’à ce que vous commenciez une tâche ou un projet.

 

10. Parlez moins et écoutez plus.

Un ratio de 5 à 1 est à peu près juste : vous devriez écouter les autres cinq minutes pour chaque minute que vous parlez. Les gens riches sont de bons communicateurs parce qu’ils sont de bons auditeurs. Ils comprennent que vous pouvez apprendre et vous éduquerez seulement en écoutant ce que les autres ont à dire. Plus vous en apprendrez sur vos relations, plus vous pourrez les aider.




11. Évitez les personnes toxiques.

Nous réussissons aussi bien que les personnes avec qui nous passons le plus de temps. Parmi les personnes riches et prospères, 86% s’associent à d’autres personnes prospères. Mais 96% de ceux qui luttent financièrement restent avec d’autres qui luttent financièrement.

Si vous voulez mettre fin à vos luttes financières, vous devez évaluer chacune de vos relations et déterminer si elles sont une relation riche (avec quelqu’un qui peut vous aider) ou une relation de pauvreté (avec quelqu’un qui vous retient).

Commencez à passer de plus en plus de temps sur vos relations riches et moins sur vos relations de pauvreté. Des relations enrichissantes peuvent vous aider à trouver un meilleur emploi, à vous recommander de nouvelles affaires ou à ouvrir des portes d’opportunité.

 

12. N’abandonnez pas !

Ceux qui réussissent dans la vie ont trois choses en commun : la concentration, la persévérance et la patience. Ils ne cessent tout simplement pas de courir après leurs grands objectifs. Ceux qui luttent financièrement abandonnent rapidement.

 

13. Mettez de côté les croyances “auto-limitantes” qui vous retiennent.

Si vous souffrez financièrement, vous vous êtes probablement déjà dit certaines de ces faussetés : “Les pauvres ne peuvent pas devenir riches. Les gens riches ont de la chance et les pauvres ont de la malchance. Je ne suis pas intelligent. Je ne peux rien faire de bien. J’échoue à tout ce que j’essaie​.”

Chacune de ces croyances “auto-limitantes” modifie votre comportement d’une manière négative. Près de quatre personnes riches sur cinq attribuent leur succès dans la vie à leurs croyances.




Changez vos croyances négatives en affirmations positives en lisant les leçons des grands du développement personnel, comme Napoleon Hill, Dale Carnegie et Jim Rohn.

 

14. Trouvez-vous un mentor.

Parmi les riches, 93% qui avaient un mentor attribuaient leur succès à cette personne. Les mentors peuvent régulièrement et activement participer à votre croissance en vous enseignant quoi faire et quoi ne pas faire. Trouver un tel enseignant est l’une des meilleures et des moins douloureuses façons de devenir riche.

Si vous connaissez vos objectifs, trouvez quelqu’un qui les a déjà atteints. Vous serez étonné par le nombre de personnes qui veulent donner un coup de main.

 

15. Éliminer la « malchance » de votre vocabulaire.

Ceux qui luttent financièrement dans la vie ont un moyen de créer de la malchance pour eux-mêmes. C’est un sous-produit de leurs habitudes. Les habitudes de pauvreté, répétées encore et encore sont comme des flocons de neige sur un flanc de montagne. Avec le temps, ces flocons de neige s’accumulent jusqu’à l’inévitable avalanche : un problème médical évitable, un emploi perdu, un mariage raté, une relation d’affaires rompue ou une faillite.

Inversement, les gens qui réussissent créent leur propre type unique de bonne chance. Leurs habitudes positives mènent à des opportunités telles que des promotions, des primes, de nouvelles affaires et une bonne santé.

 

16. Connaissez votre objectif principal.

C’est la dernière habitude des riches, mais c’est peut-être la plus importante. Ceux qui poursuivent un rêve ou un but principal dans la vie sont de loin les plus riches et les plus heureux d’entre nous. Parce qu’ils aiment ce qu’ils font dans la vie, ils sont heureux de consacrer plus d’heures chaque jour à foncer vers leur but.

Les conflits sont présents, si vous ne gagnez pas suffisamment de revenus à votre travail, parce que vous faites quelque chose que vous n’aimez pas particulièrement. Lorsque vous pouvez gagner un revenu suffisant en faisant quelque chose que vous aimez, vous avez trouvé votre objectif principal.

  • Croyez-le ou non, trouver cet objectif est facile. Voici la marche à suivre :
  • Faites une liste de tout ce dont vous pouvez vous souvenir qui vous a rendu heureux.
  • Mettez en surbrillance les éléments de votre liste qui impliquent une compétence et identifiez cette compétence.




  • Classez le top 10 des éléments mis en évidence dans l’ordre de la joie qu’ils vous apportent. Tout ce qui vous rend le plus heureux obtient 10 gros points.
  • Maintenant, classer les 10 principaux éléments en termes de leur potentiel de revenu. La compétence la plus lucrative de toutes vaut 10 points.
  • Total des deux colonnes classées : Le score le plus élevé représente un objectif principal potentiel dans votre vie. Presto !

Comme vous pouvez le constater, les différences entre riches et pauvres sont simples, parfois intuitives, mais non négligeables. Prenez toutes ces habitudes, et il vous sera presque garanti d’être mieux lotis.


J’espère que ces astuces vous ont plu. Si vous avez d’autres astuces à partager, n’hésitez pas à les mettre dans les commentaires ci-dessous.

N’hésitez pas à nous suivre sur Pinterest. Merci de votre lecture 🙂 ! success

 


6 commentaires
  1. BAHI BRUNELLE dit

    J’ai adoré votre article, et je crois ça va me booster dans mon travail et dans les objectifs que je me suis fixés😊

  2. Raoul dit

    De bons conseils, malgré un utilitarisme libéralo-agressif. On dirait une traduction d’un bouquin américain sur la gagne. Concevoir sa vie et les relations humaines comme des objets dont on se sert puis qu’on jette, c’est typique de ceux qui n’ont qu’une utilité du monde et non de son usage. Tout dans l’intérêt perso, et après on s’étonne des dérives de nos sociétés mercantiles.

    Ah oui, vous avez oublié de dire que les gens riches investissent dans des fonds de pensions, jouent en bourses, utilisent les hiérarchies pour obtenir des passes-droit, ne pensent qu’à l’argent et a ce qu’il promet, leurs positions sociales et professionnelles etc.

    1. Anonyme dit

      En gros toi tu ne gagnes pas d’argent

  3. plumain dit

    tres intéresssant

  4. Silvana dit

    Super article. Justement ce que je cherchais !!! 😊

  5. Nati dit

    Bravo, et merci pour ces précieux conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.