MAIGRIR AVEC SES HORMONES SANS RÉGIME : PARTIE 2

Cet article est la suite (plus complète) de l’article précédemment écrit : COMMENT DÉSACTIVER LES HORMONES QUI VOUS FONT PRENDRE DU POIDS

Beaucoup d’obstacles de perte de poids n’ont rien à voir avec ce que vous mangez ou la quantité d’exercices réalisés.

A la place, ils impliquent des facteurs, tels que des déséquilibres nutritionnels, des inflammations chroniques, des problèmes métaboliques, des intestins abîmés, des changements dans votre microbiome, des toxines environnementales ou encore vos gènes.

Une des raisons les plus fréquentes, mais souvent sous-estimée lors de la stagnation de perte de poids implique les déséquilibres hormonaux.

Sans conteste : l’hormone monstrueuse qui fait prendre du poids, cause des inflammations et des maladies chroniques est l’excès d’insuline.

En même temps, l’insuline n’est pas la seule en jeu : d’autres hormones affectent aussi votre poids et votre santé.

Les trois autres grandes hormones sont : la thyroïde, le cortisol et les hormones sexuelles. Regardons cela de plus près.

Épinglez l’image ci-dessous dans l’un de vos tableaux Pinterest pour toujours l’avoir avec vous au besoin.

 

La thyroïde

Les recherches montrent que l’hypothyroïdie, ou des fonctions trop basses de la thyroïde, affecte une femme sur cinq, et un homme sur dix. Malheureusement, dans la moitié de ces cas, ce problème n’est pas diagnostiqué.

Beaucoup de choses contribuent à ces déséquilibres. La principale cause de l’hypothyroïdie est l’intolérance au gluten.

D’autres coupables majeurs qui interfèrent avec les fonctions de la thyroïde incluent les pesticides et les métaux lourds.

Les carences nutritionnelles peuvent aussi ralentir les processus. Votre thyroïde a besoin de nutriments spécifiques pour fonctionner correctement, tels que le sélénium, le zinc, l’iode, et les oméga-3.

La plupart des médecins ne testent pas les fonctions de la thyroïde correctement.

Même quand ils diagnostiquent un trouble, ils ne le traitent pas correctement et n’optimisent pas les fonctions de cet organe avec un régime, des compléments et une thérapie hormonale adaptée.

C’est malheureux, car les fonctions de la thyroïde jouent un rôle vital dans le maintien d’un poids sain, et l’hypothyroïdie est l’une des causes principales à la résistance à la perte de poids.

Voici 4 stratégies pouvant optimiser les fonctions de la thyroïde et la perte de poids :




  • Faites les bons tests.

Demandez à votre médecin de vérifier la thyréostimuline (TSH) et les hormones T3 et T4, aussi bien que les anticorps de thyroïde incluant la thyroperoxydase (TPO) et les anticorps anti-thyroglobuline.

Certaines personnes auront peut-être besoin de creuser plus profondément et faire un test spécial appelé la reverse T3, pour savoir si quelque chose comme des métaux lourds (mercure), des pesticides, de la levure ou des carences nutritionnelles​ en sélénium, vitamine D, zinc ou iode, peuvent bloquer les fonctions hormonales de la thyroïde.

La reverse T3 est un frein qui empêche la production hormonale dans les moments appropriés. Malheureusement, les toxines et les inflammations augmentent les taux de reverse T3.

Même si les tests habituels de la thyroïde montrent des résultats normaux, un taux élevé de reverse T3 signifie que votre thyroïde ne fonctionne pas correctement !

 

  • Mangez sain pour votre thyroïde.

Limitez le soja, le chou cru et les autres légumes crucifères, qui contiennent parfois des composants, bloquant la thyroïde, appelés goitrigènes.

Je sais que cela peut sembler étrange. Après tout, beaucoup recommande habituellement des légumes crucifères. Vous pouvez les manger… Mais pas crus !

Vous devriez limiter la soupe aux choux et la salade de choux.

Une étude dans The New England Journal Of Medicine s’est penchée sur une femme qui mangeait 1 kilo de chou chinois cru par jour, et est tombée dans un coma hypothyroïdique !

Cela semble extrême, mais cela peut arriver. Optez aussi pour le poisson sauvage, avec un taux de mercure bas, et les algues pour des apports en iodine, le minéral dont vos hormones sont constituées.

Puisque les gens mangent moins de sel iodé, vous pourriez avoir une carence en iode.

Une surexposition au fluorure et à la chlorine peut aussi créer des carences en iode. Les graines de citrouille et les huîtres donnent une source excellente de zinc, et les noix du Brésil donnent du sélénium et de l’iodine.




  • Utilisez des compléments de qualité pour une thyroïde saine.

Un bon complément multivitamine, qui contient les nutriments nécessaires, plus de l’huile de poisson et de la vitamine D, est une base nutritive excellente.

Certaines personnes peuvent bénéficier de compléments d’iodine. Soyez juste attentif à ne pas trop en prendre et assurez-vous que votre taux d’iodine est régulièrement testé.

Substituez les bonnes hormones de thyroïde.

La plupart des médecins vont seulement prescrire des T4 (comme le Synthroid), une forme inactive de l’hormone, que votre corps doit convertir en T3 actif.

Beaucoup de personnes ont de meilleurs résultats avec des hormones bio-identiques ou avec une combinaison de T4 et T3.

 

Le cortisol

Une autre cause de la résistance à la perte de poids est le stress. Oui, que vous vous pensiez gros ou mince, la science le prouve.

Les pensées stressantes activent des chemins métaboliques qui causent un gain de poids et une résistance à l’insuline.

La plupart du stress n’est pas réel. Une inquiétude, une pensée, une peur ou une projection dans le futur de ce qui pourrait aller mal peuvent devenir des vecteurs de stress réels.

Alors que nous vivons éphémèrement, nous les portons avec nous et ne savons pas comment réinitialiser notre esprit. Si vous avez survécu à un trauma, il peut survivre dans votre corps et ce bien après que le vecteur de stress original ait disparu. 

En fait, le stress est n’importe quelle menace, réelle ou imaginée, envers votre corps ou votre ego. Cela peut être aussi bien un pistolet sur la tempe ou imaginer que votre patron est furieux contre vous (même s’il ne l’est pas). 

Le stress crée une réponse hormonale qui cause un gain de poids et une résistance à l’insuline.

Le cortisol est une hormone surrénale qui vous aide à courir plus vite, voir plus loin, à mieux entendre et à pomper du carburant dans votre flux sanguin, pour avoir de l’énergie rapidement.

C’est l’hormone qui nous aide à survivre en face du vrai danger. Elle ralentit la digestion et aussi le métabolisme. 




Tout cela est parfaitement normal à court terme, sauf si le stress est prolongé : des taux élevés de cortisol causent un niveau en sucre sanguin élevé, ce qui augmente les graisses abdominales, une pression artérielle élevée, un taux de cholestérol plus haut et une perte de la masse musculaire. 

Vous ne pouvez pas éliminer complètement le stress, mais vous pouvez le réduire avec la méditation, le yoga ou la relaxation profonde. Ces activités activent des voies qui favorisent la perte de poids et la santé. 

Quelques idées simples pour vous aider à réduire le stress : 

  • Modifiez votre système de pensée. C’est le meilleur moyen à long terme pour être heureux et réduire le stress. Nous avons souvent des schèmes de pensées, de croyances et d’idées qui nous stressent. Ne croyez pas chaque pensée stupide que vous avez !
  • Pratiquez la relaxation active. Cela devrait être aussi simple que d’essayer le sauna ou le hammam, qui élèvent la température corporelle pour aider à décharger le stress du corps et aident à réduire les hormones causant du stress. Ou essayez la méditation, cela peut être puissant.
  • Prenez du temps pour être un humain qui est, pas un humain qui fait. Prenez du temps pour l’amour et être en symbiose avec les autres. Prendre du temps avec la famille et les amis pour les aimer et être aimé, est un médicament puissant.

 

Les déséquilibres des hormones sexuelles

Les déséquilibres hormonaux sexuels, tels que l’œstrogène et la testostérone, peuvent également causer des problèmes de poids.

Avoir trop d’œstrogènes provoque un gain de poids si vous êtes un homme ou une femme. Savez-vous comment les éleveurs engraissent le bétail avant d’aller au marché ? Ils les gavent avec des pastilles d’oestrogènes.

Pour les deux sexes, trop de sucres, de glucides raffinés et l’alcool augmentent le taux d’oestrogènes.

Garder votre intestin en bonne santé aide également le métabolisme sain des hormones sexuelles.

Trop peu de fibres ou trop d’antibiotiques endommagent l’intestin, ce qui déclenche des pics d’œstrogènes parce que votre corps ne peut pas se détoxifier correctement ou excréter les déchets.

Les toxines environnementales se nourrissent de pesticides appelés xénoestrogènes, car même à des doses faibles, ils agissent comme des œstrogènes dans votre corps.

Les symptômes de l’excès d’œstrogènes chez les femmes comprennent la sensibilité des seins, la rétention d’eau, le mauvais syndrome prémenstruel, les fibromes et les saignements menstruels abondants.

Chez les hommes, l’excès d’œstrogène peut causer la perte des poils (y compris la poitrine, les jambes et les bras), un ventre à bière et des «seins d’homme».




Un faible taux de testostérone chez les hommes peut également accélérer le vieillissement. Le manque d’exercice, l’alcool, le stress, les toxines environnementales ou les maladies comme le diabète ou même les problèmes hypophysaires peuvent également réduire la testostérone.

Un taux de testostérone faible entraîne une perte de masse musculaire et une augmentation de la masse grasse chez les hommes, entraînant un dysfonctionnement sexuel, une faible libido, de la fatigue, un trouble mental et une perte osseuse pouvant mener à l’ostéoporose.

Fait intéressant, le cholestérol produit de la testostérone et d’autres hormones sexuelles. Manger un régime à faible teneur en matières grasses et prendre des statines bloquant la production de cholestérol peut avoir un impact négatif sur vos hormones sexuelles.

Ces cinq stratégies peuvent vous aider à démarrer :

  • Suivez un régime hormonal équilibré. Manger des aliments qui sont faibles en sucre, riches en bons gras et riches en fibres, vous aidera à équilibrer les hormones.
  • Fibres en vrac. Les graines de lin moulues fournissent des fibres et des lignanes optimales, qui équilibrent les hormones. Même deux cuillères à soupe par jour pour un shake ou une salade peuvent aider. Vous aurez également envie de manger des fruits et des légumes bio riches en fibres.
  • Éliminez tous les jours. La constipation est mauvaise pour vos hormones. Prenez du citrate de magnésium, de la vitamine C, des probiotiques et des graines de lin tous les jours pour aider à maintenir la régularité. C’est un combo infaillible pour la plupart des gens.
  • Limitez ou supprimez l’alcool. L’excès d’alcool peut compromettre les fonctions hépatiques et rénales, qui inhibent la désintoxication et créent des déséquilibres hormonaux, un taux de triglycérides élevé et un foie gras.
  • L’exercice permet d’équilibrer les hormones, de réduire les œstrogènes et d’augmenter la testostérone, ce qui vous aide à perdre du gras et à développer vos muscles.

 

L’insuline




Lorsque vous mangez certains types d’aliments, votre corps libère plus d’insuline, et des niveaux élevés d’insuline poussent votre corps à stocker davantage de glucose sous forme de graisse – plutôt que de l’éliminer par l’urine. 

En raison de ce lien, manger d’une manière à maintenir votre taux de glycémie stable réduit la quantité d’insuline produite – ce qui permet de perdre du poids.

Si vous prenez de l’insuline pour votre diabète, un engagement ferme envers des choix sains pourrait vous aider à réduire les doses, réduisant ainsi les effets secondaires indésirables de la prise de poids.

 

Étape 1

Limitez votre consommation d’aliments à base de farine blanche et d’aliments riches en sucre blanc comme les boissons gazeuses, les biscuits et les bonbons. 

Ces types d’hydrates de carbone se dégradent très rapidement dans le corps, entraînant de grands pics de glucose, qui déclenchent alors de grandes quantités d’insuline.

 

Étape 2

Ajoutez des grains entiers à votre régime. Les grains entiers ont retenu le son et le germe, parties du grain qui constituent l’essentiel de leur fibre. 

Les fibres entraînent une décomposition plus lente de ces glucides, contribuant ainsi à des relargages réguliers de glucose et d’insuline. Les bons choix comprennent les aliments faits de blé entier, de farine d’avoine, de riz brun, de boulgour, de millet, d’orge et de seigle. 

Les aliments riches en fibres contribuent également à un sentiment de plénitude, ce qui vous amène à manger moins de calories – une pierre angulaire de toute stratégie de perte de poids.

 

Étape 3

Mangez la même quantité de nourriture aux mêmes moments chaque jour. Cela contribue à stabiliser le taux de sucre dans le sang.




Étape 4

Mangez des glucides avec des graisses et des protéines plutôt que de les manger seuls. Cette combinaison aide à tempérer leur dégradation et leur conversion en glucose. En outre, faites un effort pour manger la même quantité de glucides par jour.

 

Étape 5

Mangez certains glucides avec modération. Alors que les aliments à base de farine blanche et le sucre posent les plus gros problèmes, d’autres types de glucides peuvent également entraîner de forts pics de sucre dans le sang. 

Vous n’avez pas à éviter complètement ces aliments, mais prenez de petites portions. Cela comprend les amidons tels que les pommes de terre, les ignames et le maïs, et les fruits tropicaux tels que les bananes et les mangues.

 

Étape 6

L’exercice régulier contribue également à de meilleurs niveaux de sucre dans le sang, en réduisant la libération de grandes quantités d’insuline.

 

Enfin, la leptine

La leptine c’est l’hormone qui vous dit : « Chérie, abaisse ta fourchette, il est temps d’arrêter ». 

Dans des circonstances normales, la leptine est libérée de vos cellules graisseuses et se déplace dans le sang vers votre cerveau, où elle indique à votre cerveau que vous êtes plein. 

Mais la cause noble de la leptine a été entravée par notre consommation d’un type de sucre appelé fructose, trouvé dans les fruits et les aliments transformés. Lorsque vous mangez de petites quantités de fructose, tout va bien. 

Mais si vous mangez plus que les 5 portions quotidiennes de fruits recommandées avec des aliments transformés (qui contiennent du sucre ajouté), votre foie n’arrivera pas à traiter le fructose assez rapidement pour l’utiliser comme carburant. 

Au lieu de cela, votre corps va le convertir en graisses, les envoyant dans la circulation sanguine sous forme de triglycérides – qui iront directement dans votre foie ou ailleurs dans votre ventre.

Comme plus de fructose est converti en graisse, vos niveaux de leptine augmentent (parce que la graisse produit de la leptine). 

Et quand vous avez trop de toute hormone circulant dans votre système, votre corps devient résistant à son message. Cela signifie que votre cerveau n’entend plus le message qui lui indique que vous êtes plein. Vous continuez à manger et vous continuez à prendre du poids.





J’espère que ces astuces vous ont plu. Si vous avez d’autres astuces à partager, n’hésitez pas à les mettre dans les commentaires ci-dessous.

N’hésitez pas à nous suivre sur Pinterest. Merci de votre lecture 🙂 ! Dr.Hyman

 


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.