J’AI TESTÉ LE RÉGIME 5:2 – VOICI MES RÉSULTATS

Stéphanie Abramson partage son expérience dans Women’s health. Regardons cela de plus près.

Au cours des deux dernières années, le stress m’a conduit à prendre un peu moins de 8 kg. Au printemps dernier, j’ai réussi à perdre un peu moins de 5 kg en me concentrant sur des aliments riches en fibres – comme des haricots et des graisses saines : noix et avocat – et en augmentant mes séances d’entrainement. 

Mais les 3 derniers kilos se sont obstinément accrochés, alors quand on m’a parlé du régime 5 : 2, j’ai pensé que peut-être je pourrais les perdre.

Epinglez l’image ci-dessous dans l’un de vos tableaux Pinterest pour toujours l’avoir avec vous au besoin.

 

Ce régime s’appelle le régime 5 : 2 car il repose sur l’idée que vous allez manger normalement cinq jours par semaine et limitez votre apport calorique quotidien entre 500 et 600 calories deux jours par semaine (non consécutifs).

Je ne suis pas étranger au jeûne. Je me suis donc dit que cela serait un moyen de perdre du poids assez facilement.

Les jours où vous ne jeûnez pas, il n’y a pas de limite calorique – mais j’étais entre 1 200 et 1 500 calories, juste pour être en sécurité. 

 

Au niveau de mes repas :

  • Petit-déjeuner entre 8h30 et 10h.
  • Une collation que je peux prendre en milieu de matinée ou dans l’après-midi.
  • Déjeuner entre 1h et 3h,
  • Dîner entre 6h et 8h.
  • Les jours de jeûne, je mangeais de la même façon, juste moins, restant dans les 600 calories maximums.

 

Voici ce qui est arrivé :

 

Jour 1 de mon voyage de perte de poids (Jeûne)




Ce régime a très bien débuté. Je n’ai généralement pas faim le matin, et je n’ai donc pas eu de difficultés à me débrouiller avec un œuf dur et quelques feuilles de laitue au petit-déjeuner. 

À l’heure du déjeuner, je mangeais une salade composée d’un mélange d’haricots verts cuits, de poivrons jaune, d’oignons crus et d’un demi-concombre –  avec une cuillère à café d’huile d’olive et de vinaigre balsamique. 

Mon estomac ne s’est mis à grogner que vers 17 heures, quand l’envie d’une collation s’est fait sentir. 

J’ai ensuite dîné vers 19 heures, avec un poulet cuit au four et des brocolis. Le tout était assaisonné de poudre d’ail, d’oignon cru, d’origan et de poivre de Cayenne. Pour le dessert, je me suis contentée d’une orange.

Je pense que mon repas – ou le manque d’énergie – m’a aidé à dormir plus tôt. 

 

Jour 2 de mon voyage de perte de poids

Je me suis réveillée en me sentant affamé. Comme je mange habituellement un bon dîner le soir, la faim ne se fait ressentir qu’aux alentours de 11 heures.

Heureusement, aujourd’hui je pouvais manger ce que je voulais. Pour le petit déjeuner, j’ai mélangé 230 grammes de yaourt nature entier avec une cuillère à soupe de graines de lin et une demi-tasse de fraises. 

À 11 heures, j’avais déjà faim et j’avais envie de glucides. À midi, j’ai mangé quelques bâtonnets de céleri et deux cuillères à soupe de beurre de cacahuète, puis je me suis plongée dans un festin mexicain : dinde hachée, des tortillas cuites, des haricots noirs, de l’avocat, du fromage cheddar et de la laitue romaine.

Tout l’après-midi, j’ai rêvé de nachos. Pourquoi avais-je encore tellement faim ? Je me suis demandée si mon corps essayait de compenser les calories manquantes d’hier. 

À l’heure du dîner, j’ai mangé des amandes tout en préparant du poulet rôti avec de la patate douce et une salade verte. Je n’avais plus faim, mais j’avais du mal à m’endormir.

 

Jour 3 – 4 de mon voyage de perte de poids

Le jour 3 était identique au jour 2. Étrangement, j’ai trouvé que les jours sans jeûne étaient plus difficiles que ceux où je jeûnais, surtout quand je n’étais pas au travail. 

Les jours de jeûne, je me contentais de penser que c’était tout ce que je voulais et je l’acceptais. 




Le quatrième jour, par exemple, je suis passée devant le barbecue d’un ami et j’ai vu de la viande grillée et une multitude de desserts. Pour autant, je me suis contentée d’une salade, d’une pomme de terre, d’un morceau de fromage et de fruits. 

 

Jour 5 de mon voyage de perte de poids (Jeûne)

J’ai décidé de prendre ma collation le matin pour voir si cela pouvait m’aider à supprimer mon appétit, augmenter mon niveau d’énergie et améliorer mon humeur. 

Pas de chance. Ma collation de fin de journée me manquait. Toute la journée, je me suis sentie un peu léthargique, grincheuse et moins concentrée que d’habitude. 

Il y a tout de même un point positif : depuis le début de ce régime, je n’ai eu aucun problème d’estomac.

 

Jour 6 – 9 de mon voyage de perte de poids (Jeûne)

Je trouvais de plus en plus difficile de suivre ce régime pendant les jours sans jeûne. Je voyais tout un tas de nourriture, mais pas celles dont j’avais envie, comme des glucides ou du sucre. 

La nuit, je m’imaginais savourer plusieurs tranches de pain frais, badigeonnées de beurre et garnies de fromage. Soit ça, ou de la crème glacée.

Sur le plan positif, j’avais perdu un peu moins d’1 kg. (et 1 kg de perdu !)




Jour 10 de mon voyage de perte de poids

Vers la fin de la journée, stressée par mon travail, j’ai commencé à manger tout un tas de cochonneries, sans pouvoir m’arrêter. Dans mon esprit, j’ai entendu la musique « game over » du vieux jeu d’arcade Pac-Man. 

J’ai abandonné.

Bien que je ne sois pas arrivée à tenir ce régime trois semaines complètes, cela m’a permis d’en apprendre davantage sur moi-même.  

J’ai repris mon poids perdu après seulement deux jours de triche. Je pense que je vais beaucoup mieux réussir avec une approche plus prévisible et équilibrée, et maintenant je suis plus déterminée que jamais à perdre ces 3 derniers kilos !

 

Voici 2 autres articles qui pourraient peut-être vous intéresser : 


J’espère que ces astuces vous ont plu. Si vous avez d’autres astuces à partager, n’hésitez pas à les mettre dans les commentaires ci-dessous. 

N’hésitez pas à nous suivre sur Pinterest. Merci de votre lecture 🙂 ! womenshealthmag

 


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.